Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 25 juin 2014

La marque UMP n'était plus protégée

LE SCAN POLITIQUE - François Fillon a fait redéposer auprès de l'INPI le nom du parti d'opposition, qui était à la merci des plaisantins.

www.figaro.fr

ump.jpg

Depuis près d'un an, n'importe qui pouvait se déclarer propriétaire de la marque UMP. Déposée à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) en 2002, la marque aurait dû être renouvelée dix ans après, révèle LePoint.fr.

La loi offre un délai de six mois après la date limite de renouvellement pour confirmer un dépôt mais en payant une surcharge de 120 euros. Il est conseillé de faire les démarches nécessaires six mois avant l'échéance. 

L'UMP aurait donc dû s'occuper de cette tracasserie administrative dès le 22 mai 2012 ou au plus tard le 22 mai 2013. Las, l'UMP était engagée dans une bataille fratricide entre Jean-François Copé et François Fillon.

Lire la suite de l'article

mardi, 24 juin 2014

Les internautes pourront baptiser l'éléphanteau

Zoo de Zurich

www.lematin.ch

L'éléphanteau né la semaine passée au Zoo de Zurich est une femelle. Le zoo lance sur internet et Facebook un vote afin de lui trouver vite un nom.

Le nom de l'éléphanteau femelle devra commencer par un «O».

elephanteau.jpgLe zoo, qui lance sur Facebook un vote pour le nom de l'éléphanteau, a en effet choisi cette année cette lettre-ci comme initiale de leurs pensionnaires nouveaux-nés, comme le veut sa tradition.

Ce procédé permet de ne pas perdre de vue l'âge des animaux, écrit le zoo lundi.

Lire la suite de l'article

mardi, 10 janvier 2012

Ouverture du nouveau site Internet : www.nalian.com

La Société NALIAN création de noms de marque (naming) met aujourd'hui en ligne son nouveau site Internet : www.nalian.com

Ce nouveau site est plus dynamique, attractif, ergonomique et en cohérence avec la charte graphique NALIAN.

Dès la page d'accueil, l'accès aux différentes rubriques d'information est facilité ainsi que la visibilité des multiples références en créations de noms de marque et stratégie d'appellation.

www.nalian.com (Accueil) 2012.jpg

Six rubriques rythment la navigation : Accueil, L'approche, Création de noms de marque, Références, Actualités, Contacts.

www.nalian.com présente plusieurs évolutions :

- Le Site de la société et le Blog "NALIAN Naming News" - L'Actualité des noms de marque - sont désormais réunis

- Le visiteur a la possibilité de télécharger les Présentations NALIAN (PDF)

- Grâce à un moteur de recherche intégré, l'internaute accède simplement et rapidement aux informations souhaitées

- Toutes les références (Création de noms, Clients, Stratégie d'appellation) peuvent être consultées grâce au classement thématique par domaine d'activités

- Il est possible de partager l'information via les principaux réseaux sociaux : Twitter, FaceBook, ...

La version anglaise sera disponible prochainement.

La Société NALIAN est spécialisée en recherche et création de noms de marque et en conseil en stratégie d'appellation (naming and naming strategy).

NALIAN, c'est aujourd'hui plus de 1000 références en créations de noms de marque, pour nommer des projets d'envergure internationale et nationale.

Pour découvrir le nouveau site, rendez-vous à l'adresse www.nalian.com !

lundi, 05 décembre 2011

"Saint-Tropez" : un nom, une marque... des royalties

www.nicematin.com

 

Exploitée par des sociétés du monde entier, la marque « Saint-Tropez » fait depuis peu l’objet d’une protection très rapprochée. Mais la ville n’a qu’une emprise partielle sur son nom. (Photo Dylan Meiffret)

Enregistrée en 1992 auprès de l’INPI, et placée sous les ailes d’un cabinet parisien la marque est devenue synonyme de dividendes et de revenus substantiels pour la commune

Image%20TROXXQ500_DM_MARQUE_ST_TROPEZ.jpgEnregistrée en 1992 auprès de l’INPI, et placée sous les ailes d’un cabinet parisien la marque est devenue synonyme de dividendes et de revenus substantiels pour la commune

Saint-Tropez. Ses stars, son petit port de pêche, sa gendarmerie, la place des Lices. Ces images ont, et continuent, de faire le tour du globe.

 

Ainsi, à l’instar de B.B, choyée par Lancel, le village est devenu l’équivalent d’une marque. Un nom, synonyme de dividendes. Le succès de « Sous le soleil », en est l’exemple type.

Rebaptisée et diffusée dans plus de cent pays, la série aurait rapporté, à elle seule, un demi-million d’euros à la ville.
Plus juteux, encore : le contrat signé avec Kappa, pour les « Voiles de Saint-Tropez », lui assurant, jusqu’en 2015, un revenu « minimum » annuel de 200000 euros.

Ou bien, l’accord conclu avec la société suisse Tex-Flying (30 % du chiffre d’affaires, versé sous forme de royalties), dirigée par Marie-Vincente Latecoère, dans le cadre des « Ailes de Saint-Tropez ».

 

Lire le suite de l’article

 

lundi, 07 novembre 2011

Changer le nom de la Nièvre ? Sur le web, l'idée laisse sceptique

www.lejdc.fr

Le patron du Medef 58, Pascal Jacob, va proposer aux élus du département de rebaptiser la Nièvre en "Le Nivernais". L'idée laisse perplexe, si l'on en croit les commentaires reçus via Internet.

cartenievre31178_jpg_300x235.jpg

L'idée lancée par Pascal Jacob figurant dans nos colonnes samedi matin laisse songeur, si l'on en croit les commentaires reçus via Internet (qui n'ont pas forcément valeur de sondage).

Une partie des commentaires porte sur l'utilité d'une telle mesure, comme Antoine : "euh ? L'intérêt ??? je suis pas nivernais...

Mais franchement que le département change de non ou pas.. Bof..." Cécile ajoute : "en quoi ça aide quelqu'un ou quelque chose ? on ne touche pas à ces choses là!"


Lire le suite de l'article

mercredi, 17 août 2011

Toyota, 3M et Siemens en tête des marques vertes

Par Thierry Noisette | 16 août 2011

www.smartplanet.fr

 

 

Une étude d’Interbrand compare les scores, en perception et en action, des grandes marques mondiales. Certaines ont de belles notes du public… meilleures qu’elles ne devraient, d’autres voient au contraire leurs efforts méconnus.

Qui sont aux yeux des consommateurs les marques les plus écologiques? Selon une étude Interbrand, Best Global Green Brands (à partir du palmarès des 100 marques mondiales «les plus valorisées» établi chaque année par le cabinet), les marques les mieux notées sont Toyota, 3M et Siemens.

L’étude entend mesurer* dans les 10 principaux marchés mondiaux la perception et la réalité des actions écologiques des marques.

Selon Interbrand, la première place obtenue par Toyota tient à ce que la marque «a su mettre l’environnement au coeur de ses priorités managériales et rendre cette démarche compréhensible en engageant l’ensemble de ses publics dans le monde».

En termes de secteurs, l’automobile et l’électronique dominent le classement, cela notamment «parce qu’elles savent valoriser leurs efforts auprès du public en les communiquant efficacement». Dans l’automobile, aucune marque française n’apparaît, les sept marques citées étant Toyota, Volkswagen, Honda, Hyundai; BMW, Mercedes-Benz et Ford.

Des bonnes réputations parfois usurpées

Lire la suite de l'article

jeudi, 02 juin 2011

Un viticulteur victime de contrefaçon en Chine

http://www.sudouest.fr

Hervé Grandeau voit le marché qu'il commençait à développer en Chine depuis 2008 s'effondrer depuis que son vin est contrefait et vendu sur Internet. Hervé Grandeau est décidé à retrouver la maîtrise de sa marque en Chine.

Comme beaucoup de viticulteurs, Hervé Grandeau, propriétaire du Château Lauduc, à Tresses, en appellation Bordeaux et Bordeaux supérieur, a cru, et d'ailleurs croit toujours, que le marché chinois est un marché porteur pour le vin.

Il relativise en revanche beaucoup l'idée qu'il s'agirait d'un eldorado depuis qu'il a découvert que son vin était contrefait et ainsi largement diffusé sur l'Internet chinois à un prix plus de deux fois inférieur à celui de son importateur et diffuseur. « Il est à 80 yuans sur certains sites Internet, quand il est à 200 yuans sur ceux de mon diffuseur », explique le viticulteur.


Ça avait bien démarré

Tout avait pourtant bien commencé lorsqu'en 2008 le responsable de la société El Gard, spécialisée dans l'exportation et la vente en gros de pneumatiques, prend contact avec lui pour la filiale qu'elle souhaite développer autour du vin.

« C'est une société installée à Quingdao, ville de 7 millions d'habitants, au sud de Pékin, en bordure du fleuve Jaune, dans la province de Chandong, raconte Hervé Grandeau. D'emblée, ce grossiste a montré son intérêt. Il a payé le premier conteneur d'avance, a fait de la publicité. »

En novembre 2008, Hervé Grandeau fait son premier déplacement en Chine. « Je rencontre un importateur et diffuseur très motivé, qui ne connaît pas grand-chose au vin, mais emploie une vingtaine de personnes pour développer cette activité. Même si elles ne sont pas plus formées que lui sur le sujet. Je constate en revanche qu'il a fait une boutique, qu'il a développé la publicité sur les lieux de vente.

Il est venu à Bordeaux au mois de juillet 2009. C'est là qu'il a commencé à me parler des contrefaçons. Sur le coup, je n'y ai pas prêté attention. J'ai pensé qu'il s'agissait de reliquat de vins que j'avais envoyé les années précédentes quand je cherchais à pénétrer ce marché. Je pensais à l'époque que seuls les grands crus classés étaient victimes de contrefaçon. »


Bouteilles identiques

Le temps passe, les relations commerciales se renforcent entre le Château Lauduc et l'importateur chinois. Pourtant, le thème de la contrefaçon revient régulièrement par la bouche de l'interlocuteur chinois dans les échanges par mail ou au téléphone. « Lorsque j'y suis revenu en novembre 2010, mon client m'a montré ce qu'il en était de la contrefaçon et de la vente sur Internet.

J'ai découvert des bouteilles pratiquement identiques aux miennes. Avec juste une nuance de couleur sur un liseré de l'étiquette et sur le rouge de la capsule. J'ai goûté le vin à l'intérieur. Un mauvais vin de table. »


Lire la suite de l’article

 

 

 

jeudi, 05 mai 2011

Google : la marque la plus essentielle

Netetudes
www.netetudes.com
Etudes en ligne en France et à l'International


Sur une échelle des marques les plus essentielles, Google arrive en tête.


C'est un baromètre un peu atypique que propose l'agence H en partenariat avec l'institut CSA. L'Observatoire de l'Essentiel s'intéresse à la perception qu'ont les utilisateurs vis-à-vis de marques dans plusieurs domaines.

Pour le dernier baromètre, ce sont 120 marques dans 12 secteurs différents qui ont été soumises à la sagacité d'un panel français de 2 000 personnes âgées de 18 à 60 ans et interrogées en ligne en mars 2011. Parmi les secteurs représentés, celui du Web( Google, eBay, Facebook, YouTube, MSN et Yahoo! ), de la distribution spécialisée avec notamment quelques enseignes en ligne ( CDiscount, Pixmania, Amazon ) ou encore des télécoms.

Une marque est considérée comme essentielle en fonction de plusieurs qualificatifs réunis dans quatre famille : expertise ( fiable, positive, pérenne, exigeante, cohérente... ), évidence ( universelle, abordable, simple, honnête ), empathie ( utile, proactive, attentive ) et éthique ( engagée, généreuse, transparente ).


Lire la suite de l'article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dimanche, 01 mai 2011

NALIAN bénéficie du concours financier de la Région Rhône-Alpes

dans le cadre de l'ADE (Aide au Déploiement Export) attribuée à la Société NALIAN pour l'ouverture de sa filiale NALIAN Naming Maroc à Casablanca et nous l'en remercions vivement.

 

Région Rhône-Alpes.jpg

 

jeudi, 28 avril 2011

Le déploiement international de vos marques

mercredi, 09 février 2011

Pour acheter rapidement, mieux vaut avoir un nom en Z

Par Sophie Amsili

Plus le nom de famille est bas dans l'alphabet, plus le consommateur prend rapidement sa décision d'achat, d'après une étude de deux chercheurs américains. Une réaction adoptée dès l'enfance selon les auteurs.

Dernier à être appelé par l'institutrice à l'école... premier à sauter sur les bonnes affaires ? La première lettre du nom de famille aurait en effet un impact sur la rapidité du comportement d'achat.

C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée par deux chercheurs américains, Kurt Carlson et Jacqueline Conard, prochainement publiée dans la revue Journal of Consumer Research.

4dd6c044-3371-11e0-853b-70e062cb542b.jpgLes auteurs ont effectué quatre tests pour évaluer la réactivité des acheteurs.

Résultat : en moyenne, plus le patronyme est bas dans l'ordre alphabétique, plus la personne met de temps à réagir.

Par exemple, des tickets gratuits pour un match de basket ont été envoyés par email, précisant le stock de tickets était limité.

Les personnes dont le nom de famille commence par une lettre entre R et Z ont réagi en moyenne au bout de 19,38 minutes. À l'inverse, ceux dont la première lettre est comprise entre A à I ont mis 25,08 minutes à répondre.

"L'effet nom de famille"

Lire la suite de l'article

lundi, 17 janvier 2011

Microsoft ne veut pas qu’Apple utilise la marque App Store



Voici une info qui risque de faire parler encore longtemps. Microsoft vient en effet de demander l’annulation du nom App Store, déposé comme chacun sait, par Apple. Tous les coups sont-ils permis en matière de business ? Visiblement oui.

appstore.jpgSelon la firme de Redmond, le nom App Store (du nom de son magasin d’applications en ligne d’Apple, et non pas Apple Store) déposé il y a déjà deux ans, le terme est en effet trop générique pour être conservé par une une seule et unique marque et devrait pouvoir être utilisé par tous.

Elle avance l’argument selon lequel plusieurs sociétés ont, elles aussi lancé des services de vente d’applications en ligne et qu’ils sont souvent appelés « app stores » par la presse ou les professionnels.

Microsoft a ainsi déposé un recours le 10 janvier dernier auprès du bureau des brevets et marques en arguant qu'App Store regroupe deux termes génériques, très employés dans le domaine du web. "App" est la contraction d'"application" et "Store" signifie "boutique" en anglais.

Etonnant toutefois de la part d’une société qui exploite le mot « Windows » (Fenêtres) ou encore « Word » (Mot) depuis des lustres...

jeudi, 23 décembre 2010

LEGO : la protection du brevet ne peut être prolongée par une marque

  
Par Olivier Vibert - Cabinet OLIVIER VIBERT

Il est tentant pour une société qui perd son brevet de tenter de conserver son monopole en recourant au droit des marques.

L'affaire LEGO révèle comment le droit des marques peut être parfois détourné de sa fonction première pour poursuivre en réalité la protection d'un brevet en fin de vie.

La Cour de justice de l'Union Européenne veille cependant, et LEGO se voit refuser de déposer comme marque la forme de la célèbre brique de jeu.

La Cour de justice de l'Union Européenne a jugé, le 14 septembre 2010, que la brique de jeu LEGO ne pouvait pas être enregistrée sous forme de marque communautaire. Le droit des marques ne peut permettre à une société de prolonger la durée de vie de son brevet.

lego.jpgLEGO JURIS, société gestionnaire des droits de la Société LEGO, tente de déposer à titre de marque communautaire en 1996 une photo d’une brique de jeu rouge.

Cette célèbre brique faisait initialement l'objet d'un brevet.

La protection du brevet prenant fin, le fabricant du jeu de construction mondialement connu a donc imaginé prolonger la protection de son brevet par le biais de la marque.

Une société concurrente qui, profitant de la tombée du brevet, commercialise des briques ayant les mêmes formes et dimensions s'oppose au dépôt de cette marque par LEGO. L'OHMI déclare nulle la marque déposée.

Le motif de la nullité consiste à dire que les caractéristiques spécifiques de la brique LEGO ont manifestement été adoptées pour répondre à une fonction utilitaire et non à des fins d'identification.

La Cour de justice est saisie. Elle relève dans sa décision que le droit des marques ne peut avoir pour effet de conférer un monopole sur des solutions techniques. La marque doit être dans un objectif d'identification d'un produit. Elle ne doit pas être un système de protection technique.

Cette solution se manifeste par l'interdiction d'enregistrer en tant que marque tout signe constitué par la forme du produit nécessaire à l'obtention du résultat technique.

Si une forme existe pour avoir un effet technique et non pour identifier ce produit alors cette forme ne peut être enregistrée comme marque. La Cour ensuite analyse cette interdiction et la logique des rédacteurs des règlements européens.

Lire la suite de l'article

vendredi, 03 décembre 2010

La méthodologie d'Interbrand, 1ère approche certifiée ISO au monde pour l'évaluation des marques


http://bourse.lci.fr

L'International Standards Organization reconnaît la méthode d'évaluation des marques d'Interbrand en lui accordant la certification ISO 10668:2010

Les marques créent de la valeur, à la fois pour les consommateurs qui utilisent leurs marques préférées et pour les sociétés qui possèdent les marques.

Depuis plus de 25 ans, Interbrand, représentée sur chaque continent avec quelque 40 bureaux répartis sur la planète, réalise des évaluations de la valeur exacte des marques.

À présent, ses méthodes d'évaluation de marque ont été certifiées selon la norme ISO 10668:2010, faisant d'Interbrand la première société de conseils aux marques au monde à obtenir la certification ISO 10668.

ISO 10668 est la norme internationale qui définit des exigences standard minimales pour les procédures et méthodes utilisées pour déterminer la valeur monétaire des marques.

Elle définit une approche cohérente et fiable pour l'évaluation de marque qui prend en considération les aspects financiers, juridiques et de science du comportement.

Le programme de certification à la base de la norme ISO 10668 a été développé en collaboration avec l'institut de certification externe Austrian Standards plus, qui a dorénavant attesté que la méthode d'évaluation d'Interbrand était conforme à la norme ISO 10668.


Lire la suite de l'article

mercredi, 27 octobre 2010

Le déploiement international de vos marques

 LOGO AKLEA.jpg

L’équipe d'AKLEA spécialisée en propriété intellectuelle et celle de NALIAN spécialisée
en création de marques ont le plaisir de vous convier au petit déjeuner sur le thème :

Le déploiement international de vos marques

Création, protection, évaluation : comment anticiper

dans un environnement international ?

 

Jeudi 18 novembre 2010 à Aix-en-Provence

 

LOGO NALIAN.jpg

 

 

Programme

8h30 : Accueil et petit déjeuner

8h45 : Présentation

o    Création d’une marque
Enjeux, processus créatif
et impact international de la marque
Marie Pastelot, Directrice
au sein de NALIAN

o    Protection et défense de la marque
Bénédicte de Carlan et Anne-Marie Pecoraro,
Avocats associés au sein d’AKLEA

o    Evaluation de la marque
Ketty Ferrand, Expert judiciaire,
Membre de A3E, Association des Experts en Evaluation 
d’Entreprises

10h30 : Questions-réponses

10h45 : Conclusion


Informations pratiques :

 

AKLEA Aix-en-Provence

Les Pléiades III - Bât. C
320, avenue Archimède
13857 Aix-en-Provence Cedex 3

Etage : 7er
Parking Parking devant le bureau                      

 

Inscription et contact :

Etant donné le nombre de places limité, merci de nous confirmer votre inscription par simple retour e-mail ou à l’adresse suivante : communication@aklea.fr.             


Pour toute information, contactez notre service communication
au 04 42 25 11 30.

mardi, 26 octobre 2010

Le déploiement international de vos marques

 LOGO AKLEA.jpg

L’équipe d'AKLEA spécialisée en propriété intellectuelle et celle de NALIAN spécialisée
en création de marques ont le plaisir de vous convier au petit déjeuner sur le thème :

Le déploiement international de vos marques

Création, protection, évaluation : comment anticiper

dans un environnement international ?

 

Mardi 16 novembre 2010 à Paris

 

LOGO NALIAN.jpg

 

 

Programme

17h30 : Accueil

17h45 : Présentation

o    Création d’une marque
Enjeux, processus créatif
et impact international de la marque
Marie Pastelot, Directrice
au sein de NALIAN

o    Protection et défense de la marque
Bénédicte de Carlan et Anne-Marie Pecoraro,
Avocats associés au sein d’AKLEA

o    Evaluation de la marque
Ketty Ferrand, Expert judiciaire,
Membre de A3E, Association des Experts en Evaluation 
d’Entreprises

19h30 : Questions-réponses

19h45 : Conclusion - Cocktail


Informations pratiques :

AKLEA Paris

71/73, avenue des Champs Elysées
75008 Paris

 

Etage : 5è

Parking : Parking Charron

Métro : Franklin Roosevelt ou Georges V                     

 

Inscription et contact :

Etant donné le nombre de places limité, merci de nous confirmer votre inscription par simple retour e-mail ou à l’adresse suivante : communication@aklea.fr.             


Pour toute information, contactez notre service communication
au 01 56 43 45 80.
 

 

mardi, 21 septembre 2010

Audi, l'e-Tron ou l'étron?

www.slate.fr
(Et merci pour l'info)

Il y a aura toujours un grain de sable dans la standardisation.
Prenons le cas du constructeur de voiture Audi.

«Belle» marque, image d’un fabricant de véhicules solides, performants.

A chaque modèle un nom, qui doit montrer le potentiel d’un tas d’alliage sur quatre roues, pour le démarquer des autres voitures de la même gamme des autres constructeurs.
etron.jpg
C’est à ce moment qu’interviennent des équipes de marketeurs pour trouver le nom le plus marquant, le plus séduisant.

Et c’est à ce moment aussi — et parfois trop tard — qu’on se rend compte que le nom en question choisi dans un bureau d’études allemand, français, japonais ou américain, a bien du mal à s’exporter.

Le site greencarreports rappelle ce mythe devenu légendaire à propos de la Chevrolet Nova qui aurait fait un bide en Amérique du Sud parce qu’en espagnol, «no va» signifierait «n’y va pas».

Complètement bidon, explique le site, mais Audi serait bien tombé dans cette erreur en appelant son véhicule électrique «e-Tron».

Si Tron signifie bien quelque chose pour les fans des films de science-fiction, «etron» a tout autre sens dans la langue de Molière...

Lire la suite de l'article

vendredi, 13 août 2010

Bientôt un paquet de cigarettes unique, sans logo ni marque ?

www.lavoixdunord.fr

 

bientot-un-paquet-de-cigarettes-unique-594748.jpgUn député de l'UMP propose que ces messages sanitaires apparaissent sur des paquets neutres standardisés. PH. ARCHIVES AFP

 

Une proposition de loi visant à instaurer un paquet de cigarettes neutre, sans logo ni marque, sera déposée d'ici à octobre. C'est ce qu'a annoncé hier le député UMP Yves Bur, qui souhaite ainsi renforcer la lutte contre le tabagisme en France.

 

Les fabricants seraient contraints d'utiliser un paquet standardisé, de couleur sombre et sans logo, sur lequel figurerait le message sanitaire accompagné d'une photo montrant les dégâts du tabagisme.

 

Depuis l'interdiction de la publicité sur le tabac, le seul espace sur lequel les fabricants peuvent continuer à faire leur promotion sont les paquets eux-mêmes, a relevé Yves Bur, qui souhaite « casser l'imaginaire » véhiculé par les marques.

 

 « Cela mérite des études complémentaires »

 

Lire la suite de l'article

 

mardi, 20 juillet 2010

Exclusif : Hermès va lancer une nouvelle marque en Chine

Le 16/12/2009 par Grégoire Silly

www.capital.fr

C’est
une première dans l’histoire du groupe de luxe : Hermès lancera au printemps une nouvelle marque, créée ex-nihilo et baptisée « Shang Xia ».

« Shang Xia, littéralement ‘dessus-dessous’, sera un équivalent de Hermès en Chine, nous a confirmé Patrick Thomas, le gérant d’Hermès International. C’est-à-dire une maison authentique, avec un style, des matières et des savoir-faire ancrés dans la culture chinoise ».

Hermès, qui travaille depuis plusieurs années sur le lancement de son « me-too » chinois, ne communiquera qu’au printemps prochain sur le concept, le positionnement et les produits commercialisés sous la marque Shang Xia. Selon nos informations, la gamme pourrait cependant comporter du prêt-à-porter, du mobilier et des arts de la table chinois.

La direction générale et la direction artistique de Shang Xia, basée à Shanghai, seront confiées à Qiong-Er Jiang, une jeune designer chinoise, fille d’un des plus grands architectes du pays. Elle détiendra une part minoritaire du capital de la société, l’essentiel restant aux mains d’Hermès.

Lire la suite de l'article

jeudi, 17 juin 2010

REDRESSER DES MARQUES QUI SE PORTENT TRÈS MAL EST UN VRAI CHALLENGE»


www.influencia.net


Une fois par mois, INfluencia et les Produits de l'année donnent la parole à un(e) responsable marketing et l'interrogent sur son métier. 11 questions et le droit de répondre «joker» à l'une d'entre elles. Cette semaine Hugues Pietrini, directeur marketing et R&D du Groupe Orangina Schweppes.

INfluencia: Le marketing a presque été érigé en science exacte. Pourtant l'affect joue également un rôle dans la réussite des marques/produits. Laissez-vous une part d'affect/d'inconnu dans vos stratégies ?

208560-nicole-kidman-pour-schweppes-637x0-3.jpg

Orangina 2010.jpg
Hugues Pietrini :
Ce n'est pas du tout une science exacte. Bien sûr cela dépend du  type de business dans lequel on travaille. Si l'on fait du marketing BtoB sur des produits très fonctionnels, on peut mettre en place des techniques un peu plus mécaniques.


Mais sur des marchés où l'on doit vraiment travailler l'image des marques, comme Schweppes ou Orangina, la partie émotionnelle est  fondamentale, pour toucher les consommateurs et faire en sorte qu'ils se rappellent de vous. L'important est d'avoir une vision simple et claire sur la marque. C'est notre mission au quotidien.


Lire la suite de l'article